Facebook Twitter Flickr RSS

Communiqué de presse du 15 avril 2016

logo92

 

La FCPE 92 condamne les violences policières contre des lycéens qui s'inscrivent dans une démarche citoyenne

Depuis plusieurs jours, dans les Hauts de Seine comme ailleurs en France, de nombreux lycéens sont mobilisés dans le cadre du mouvement d’opposition à la loi El Khomri.

À cette occasion, lors de blocages de lycées ou au cours de manifestations, plusieurs lycéens ont subi des violences policières inadmissibles ou des mises en garde à vue traumatisantes.

Le fait que quelques jeunes, scolarisés ou pas, aient exprimé leur révolte par des dégradations de biens publics ou privés ne saurait justifier la répression exercée largement par les forces de police.

Les menaces de sanctions disciplinaires annoncées par certains chefs d’établissements scolaires ne sont pas de nature à calmer la situation et risquent plutôt de générer des affrontements.

La FCPE 92 dénonce avec fermeté la violence policière et tous les actes et déclarations contribuant à stigmatiser la jeunesse.

La FCPE 92 rappelle le droit de tous, dont celui des lycéens, à la liberté d’expression et de manifestation et exprime sa solidarité envers les jeunes victimes de la répression.

De nombreux représentants de parents FCPE sont présents tous les jours à proximité des établissements scolaires concernés pour appeler tous les acteurs à la mesure afin d’éviter les débordements.

La communauté éducative et les forces de l’ordre ont le devoir d'encadrer avec bienveillance et neutralité la démarche citoyenne des lycéens.

Contact presse : 06 71 01 41 40