Facebook Twitter Flickr RSS

Rythmes scolaires – A la rentrée de septembre, ce sera 4,5 jours pour la majorité des enfants des écoles des Hauts de Seine

Rythmes scolaires – A la rentrée de septembre, ce sera 4,5 jours pour la majorité des enfants des écoles des Hauts de Seine

 

Dans les Hauts de Seine, il nous aura fallu attendre la rentrée 2014 pour appliquer la réforme des rythmes scolaires. Un an de réflexion supplémentaire pour quel bilan ?

Sur les 36 communes du 92, 23 appliqueront la réforme conformément au décret de janvier 2013, à savoir une semaine sur 4,5 jours dont le mercredi matin, et des jours de classe de moins de 5H30. 7 communes vont appliquer une organisation dérogatoire adossée à un projet éducatif territorial, avec une alternance de jours de classe plus longs, au-delà de 5H30, et de jours de classe plus courts avec des activités périscolaires.

Enfin 6 communes ont choisi l'assouplissement permis par le décret de mai 2014 du nouveau ministre de l'Education Nationale. Ces communes organisent le temps scolaire sur 8 demi-journées dont 5 matinées, en libérant un après-midi pour les activités périscolaires. 4 d'entre elles, Colombes, La Garenne Colombes, Le Plessis et Puteaux, libèrent le vendredi après-midi en faisant le pari d'une faible fréquentation du périscolaire pour des raisons économiques. Mais libérer le vendredi après-midi sans avoir classe le samedi matin est une erreur. Plus la coupure du week-end est longue, plus la reprise des apprentissages scolaires est difficile. Cette organisation sur 8 demi-journées a été majoritairement rejetée par la communauté éducative en Conseil Départemental de l'Education Nationale : 2 pour, 3 abstentions, 13 contre (dont FCPE).

La ville de Levallois, opposée à l'application de la réforme, se voit appliquer une organisation du temps scolaire sur 4,5 jours définie par le Directeur Académique, qui a, au travers d'un vote majoritairement pour cette organisation, obtenu le soutien de la communauté éducative - 10 pour (dont FCPE, SGEN-CFDT), 5 contre (dont SNUIPP), 3 abstentions.

Le Directeur Académique a répondu favorablement à la demande de la FCPE de missionner le groupe de suivi départemental, dont fait partie la FCPE, pour observer et analyser la mise en place des rythmes scolaires sur l'année scolaire 2014-2015. Nous veillerons à l'objectivité de l'évaluation de la réforme et de ses effets espérés sur le bien-être et la réussite de chaque enfant. Il sera temps de mesurer la réalité de l'ambition de la communauté éducative de notre département pour sa jeunesse.